Bourse 101 : Comprendre les Ordres d’Achat et de Vente

12 février 2024 – Dans le monde complexe de la bourse, où les actions et autres titres sont achetés et vendus à un rythme effréné, la compréhension des différents types d’ordres est cruciale pour les investisseurs. Deux des ordres les plus fondamentaux sont les ordres au marché et les ordres limites, chacun avec ses propres avantages et inconvénients. Commençons par comprendre ces concepts avant d’explorer leur fonctionnement plus en détail.

Les ordres d’achat et de vente : Fondements de la négociation en bourse

Avant d’entrer dans les détails des ordres au marché et des ordres limites, il est essentiel de comprendre ce qu’ils représentent dans le contexte de la négociation en bourse. Lorsque vous souhaitez acheter ou vendre un titre, vous passez ce qu’on appelle un ordre. Cet ordre est essentiellement une instruction que vous donnez à votre courtier pour acheter ou vendre une certaine quantité d’actions d’une entreprise à un prix spécifié ou au meilleur prix possible. Les ordres sont exécutés sur les différentes plates-formes de négociation où les transactions sont effectuées.

Les ordres au marché : Agir rapidement au meilleur prix disponible

Un ordre au marché est une instruction donnée par un investisseur à son courtier pour acheter ou vendre un titre au meilleur prix disponible sur le marché au moment de la transaction. Cela signifie que l’ordre sera exécuté immédiatement, quelle que soit la fluctuation des prix. Les ordres au marché sont souvent utilisés lorsque la vitesse est primordiale et que le prix exact n’est pas la principale préoccupation. Par exemple, si vous voulez acheter des actions d’une entreprise avant que leur prix ne monte trop, un ordre au marché peut être la meilleure option.

Les ordres limites : Fixer un prix spécifique pour une transaction

Contrairement aux ordres au marché, les ordres limites permettent aux investisseurs de fixer un prix spécifique auquel ils sont prêts à acheter ou vendre un titre. L’ordre ne sera exécuté que si le marché atteint ce prix spécifié ou meilleur. Cela permet aux investisseurs de contrôler le prix auquel ils effectuent leurs transactions. Par exemple, si vous possédez des actions et que vous souhaitez les vendre uniquement si leur prix atteint un certain seuil, vous pouvez passer un ordre limite pour vous assurer de réaliser un profit satisfaisant.

Différences clés entre les ordres au marché et les ordres limites

La principale différence entre les ordres au marché et les ordres limites réside dans la manière dont ils sont exécutés et dans le contrôle que l’investisseur exerce sur le prix de la transaction.

Exécution immédiate vs Exécution conditionnelle : Les ordres au marché sont exécutés immédiatement au meilleur prix disponible, tandis que les ordres limites ne seront exécutés que si le marché atteint un prix spécifié ou meilleur.

Contrôle du prix : Avec un ordre au marché, l’investisseur renonce au contrôle sur le prix exact de la transaction, tandis qu’avec un ordre limite, l’investisseur peut spécifier le prix auquel il est prêt à acheter ou vendre.

Certitude vs. Flexibilité : Les ordres au marché offrent la certitude que la transaction sera exécutée rapidement, mais peuvent entraîner des prix imprévus, tandis que les ordres limites offrent une plus grande flexibilité sur le prix, mais il n’y a aucune garantie que la transaction sera effectuée.

Conclusion

En conclusion, les ordres au marché et les ordres limites sont deux types d’instructions que les investisseurs donnent à leurs courtiers pour acheter ou vendre des titres sur le marché boursier. Alors que les ordres au marché sont exécutés immédiatement au meilleur prix disponible, les ordres limites permettent aux investisseurs de fixer un prix spécifique pour leurs transactions. Le choix entre les deux dépend souvent de la préférence de l’investisseur en matière de contrôle sur le prix et de rapidité d’exécution. Il est essentiel que les investisseurs comprennent ces concepts fondamentaux pour prendre des décisions éclairées lors de la négociation en bourse.

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés, et n’a aucune intention d’initier des positions dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.

Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.

DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *