L’or plutôt terne d’aujourd’hui

Par Olivier Gélinas, Analyste Financier, Contributeur pour DayTrader Canada

Depuis la nuit des temps, l’or a été perçu comme une valeur refuge dans les marchés financiers. Malgré que le prix de l’once lui-même peut varier, bien peu d’individus refuseraient un lingot d’or une fois en main. La récente performance du précieux minerai en laisse cependant plusieurs sans réponse. La soi-disant valeur refuge ne semble pas performer aussi bien que véhiculée couramment. Alors que les attentes étaient élevées, l’or était loin d’étinceler dans les portefeuilles.

En reculant loin dans l’histoire, l’or a toujours été hautement valorisé. Par la monarchie, les paysans, les troqueurs, les bandits, bref, les opinions étaient plutôt unanimes sur le sujet. Les métaux précieux ont rapidement été la proie de cette gourmandise de richesse puisque ces derniers n’ont aucune date de péremption et leur usage était multiple. L’effort requis afin de retirer le minerai de la terre, jusqu’à la transformation en monnaie ou bijoux requérait (et requiert toujours) du temps et de l’acharnement.

Il est donc normal qu’après des centenaires, l’or demeure un actif de choix pour les investisseurs afin d’échapper la volatilité parfois extrême des marchés. Ces derniers ont peut-être eu de mauvaises surprises lors des deux dernières années. En regardant la reprise des marchés financiers à la fin mars 2020, l’or a bondi rapidement, atteignant un sommet de 2035$/oz. Le cours a toutefois diminué graduellement, alors que l’indice S&P 500 continuait son ascension. Depuis avril 2022, le S&P et le prix de l’or, tombent en harmonie, alors que plusieurs misaient sur la valeur de l’or afin d’essuyer la volatilité des marchés. La relation entre la force des marchés financiers et le prix de l’or se veulent inversement reliés.

Source : Tradingview, Cours du S&P 500 et de l’or – 5 ans

Alors quelles sont les causes récentes de cette performance terne de notre actif refuge? Plusieurs items entrent en ligne de compte. La mesure M2, soit la masse monétaire aux États-Unis, incluant l’argent en circulation, les chèques, dépôts, etc., a connu une poussée fulgurante entre mars 2020 et août 2020. Cette croissance a bénéficié grandement le cours de l’or, noté par son sommet début août 2020. Les liquidités coulaient à flots dans le marché et il devenait plus facile d’investir dans le métal précieux.

Les taux d’intérêt ont également connu une hausse drastique au cours de la dernière année, la devise américaine s’est appréciée et la volatilité s’est installée. Comme l’or n’est pas relié à une seule entreprise et ses résultats financiers, les effets ici sont d’ordre macroéconomique, et de multiples sources. Alors que le prix de l’or s’est apprécié historiquement suite à une hausse de taux, il s’agit de l’inverse au niveau du dollar américain. Son appréciation fait diminuer le prix des commodités, incluant l’or. La volatilité des marchés a quant à elle poussé plusieurs joueurs à se réfugier vers des actifs moins volatiles, soient les obligations et les métaux précieux. L’interrelation de ces facteurs contribue à la performance mitigée de l’or dans un portefeuille lorsqu’il est détenu à titre de protection inflationniste.

De l’autre côté du spectre, et découlant d’un long débat ces dernières années, nous y retrouvons le Bitcoin. Le Bitcoin, étant un actif digital, ayant un algorithme précis pour la création de nouveaux blocs sur la chaîne, voit également son offre totale, limitée de par ce même algorithme. 21 millions de Bitcoins seront produits, ni plus ni moins. Les grands maximalistes de la cryptomonnaie ont longtemps pointé vers la protection contre l’inflation que le Bitcoin pouvait offrir, de par son offre stable et programmée, en plus d’un cours complètement indépendant des politiques monétaires et fiscales de nos gouvernements.

Mark Cuban, une figure de richesse bien connue prônant les cryptomonnaies, y est même allé de propos plutôt sévères contre ceux qui détiennent de l’or au lieu de Bitcoin, les qualifiants de « stupides ». Un de ses arguments est que les investisseurs voient l’or comme une réserve de valeur, mais ne détiennent pas physiquement l’actif sous-jacent. Ils détiennent un produit financier, sans bien physique, dont son prix est basé sur la rareté, l’offre et la demande du minerai. L’or sert donc de valeur réserve, tout comme le Bitcoin l’est au niveau digital.

Source : Tradingview, Cours du BTCUSD et de l’or – 5 ans

En regardant la performance de l’un contre l’autre, l’or en sort bien vainqueur. Une performance globale 5 ans de 38%, contre 20.5% pour le Bitcoin. En ne prenant que l’année 2022, le Bitcoin montre une dévalorisation de 65%, contre une croissance de 1.23% pour l’or. Autre fait intéressant, la performance du Bitcoin a surpassé celle de l’or en 2021 et la majorité de 2022, alors qu’elle plongea sous l’or qu’en novembre 2022. Évidemment, cette performance ne s’est pas faite sans soubresauts. L’actif digital ressemble beaucoup plus à des montagnes russes lorsque nous comparons avec la performance du métal précieux, qui elle, ressemble à une ligne plutôt droite.

Les visions sont nombreuses et diversifiées sur le sujet. La nature volatile et encore naissante du Bitcoin rend plusieurs investisseurs sceptiques quant à sa réelle utilisation comme réserve de valeur. Les performances de l’or quant elles, n’ont pas su impressionner les investisseurs ces derniers temps, un cocktail de facteurs divers ont quelque peu bousillé la relation qui était considérée dur comme fer auparavant.

Les ressemblances entre les deux actifs ne sont pas non plus farfelues. Tous deux sont considérés comme des valeurs refuges, ils ont une offre limitée, un marché diversifié et liquide et, quoique pas toujours solides, ils ont une corrélation sporadique ou faible, avec les marchés boursiers. Ce dernier point vient notamment améliorer l’aspect de diversification d’un portefeuille, un aspect qui ne devrait pas être négligé, encore plus si une récession nous pend au bout du nez.

Sources:

https://www.lesaffaires.com/mes-finances/placement/l-or-semble-capricieux-mais-ce-n-est-qu-en-apparence/638394

https://www.nasdaq.com/articles/is-it-finally-time-for-gold-to-shine

https://fortune.com/2022/12/27/gold-price-rise-2023-outlook-dollar-bitcoin-down/

https://www.cnbc.com/2022/12/28/mark-cuban-wants-to-buy-more-bitcoin-says-gold-investors-are-dumb.html

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés, et n’a aucune intention d’initier des positions dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.

Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.

DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services.

One response to “L’or plutôt terne d’aujourd’hui

  1. Prenez le BTC depuis sa création vs l’or, et le BTC sera loin devant. Désolez mais l’or n’a aucune offre limité, tant qu’il y en aura dans les mines sous terre il y en aura. Mais pour le BTC vous avez raison il y en aura pas plus de 21M lorsque le dernier block sera miner. En plus qu’il y a près de 2 million de BTC de perdu à jamais car le monde on perdu leur mot de passe et le clé de récupération ce qui augmente sa rareté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *