Chat with us, powered by LiveChat

Billet Boursier

Volte-face de M.Trump: il retire les tarifs au Mexique et menace la chine!

Volte-face de M.Trump: il retire les tarifs au Mexique et menace la chine!

Volte-face de M.Trump: il retire les tarifs au Mexique et menace la chine!

Vendredi soir dernier, après la fermeture des marchés, le président américain annonçait la suspension de l’imposition des tarifs de 5% qu’il avait menacé d’appliquer si le Gouvernement mexicain refusait de faire quoi que ce soit concernant l’immigration illégale en sol américain. Ainsi, il s’agissait de la première fois où le locataire de la maison blanche attaquait un pays avec une menace de tarif dans un enjeu qui n’est pas considéré comme « économique ».

De ce fait, cette annonce a lancé les contrats à terme à la hausse dimanche soir, tout comme les marchés, lundi matin alors que tous les principaux indices affichaient un saut à la hausse. Or, naturellement, à l’habitude de M. Trump, un gros bémol s’est glissé à la suite de cette annonce. Tout d’abord, certains détracteurs de M. Trump ont affirmé qu’il avait réglé la situation avec le Mexique pour camoufler les mauvais chiffres d’emplois annoncés vendredi matin dernier. En effet, les créations d’emploi dans le secteur non agricole ont atteint 75 000 le mois dernier, contre 175.000 attendu en moyenne par les économistes interrogés par Bloomberg. En revanche, malgré ces données bien en bas des attentes, le S&P500 a monté de 1.05%. Cela peut être attribuable au fait que de mauvaises données économiques signifient une possible baisse des taux d’intérêt plus tard cette année. Essentiellement, bien qu’une baisse de taux ne représente rien de bon pour l’économie américaine, Wall Street a semblé apprécier le changement de ton de la Réserve fédérale américaine la semaine dernière, et ces mauvais chiffres pourraient être considérés comme une confirmation de ces baisses à venir. Actuellement, selon l’outil FedWatch du CME, la probabilité d’une baisse des taux en septembre s’établit autour de 89% alors que la possibilité d’une deuxième réduction du taux directeur pour décembre s’établit à environ 83%.

Ensuite, alors que M.Trump venait de régler un conflit, il s’assura de réitérer à la Chine que rien n’était terminé pour eux. En effet, le président américain a déclaré lundi que la Chine allait conclure un accord avec les États-Unis « car ils n’auront simplement pas d’autres choix »[1]. La Chine a perdu des milliards de dollars depuis son élection à la présidence, a ajouté Trump.

De plus, dans une entrevue téléphonique diffusée sur CNBC, Trump a déclaré que des droits de douane supplémentaires sur les produits chinois entreraient en vigueur immédiatement si le président chinois Xi Jinping n’assistait pas à la prochaine réunion du G20.

En somme, ces menaces n’ont pas réellement fait broncher les marchés alors que le S&P500 finissait en hausse lundi et a été de côté jusqu’à la fermeture jeudi.

[1] Traduction libre

 

Beyond Meat : l’absurdité d’un IPO volatile

Dans les derniers mois, nous avons eu droit à plusieurs introductions en bourse de grandes entreprises. Ainsi, nous avons pu observer des introductions en bourse qui ont eu beaucoup de succès, ainsi que des introductions en bourse qui en ont eu moins, tel que Lyft (NASDAQ: LYFT) ou Uber (NYSE: UBER). En revanche, une entreprise est réellement sortie du lot : Beyond Meat (NASDAQ : BYND)

De ce fait, il semble que chaque jour, Beyond Meat (BYND) atteint une valorisation qui repousse de plus en plus les limites du possible. En effet, sa capitalisation boursière a maintenant atteint une valeur exceptionnelle de 8.24 milliards de dollars, alors que l’entreprise déclare seulement 40 millions de dollars de revenus trimestriels. Ainsi, Beyond Meat est l’exemple même d’une entrée en Bourse des plus volatiles. En un peu plus d’un mois, soit en date du 13 juin, le titre a gagné 211%, une hausse qui aurait même rendu jaloux le Bitcoin (BTC-USD).

Or, une question qui reste sur toutes les lèvres est :  qu’est-ce qui justifie une hausse si importante? Selon moi, Beyond Meat bénéficie d’une tendance très importante dans le secteur de l’alimentation et de la restauration: les aliments végétariens. Ainsi, il y avait un grand vide dans ce domaine en ce qui concerne les produits végétariens « de grand public » et Beyond Meat a sauté à pieds joints dans cette industrie, aidé par un marketing exceptionnel, pour répondre à la demande. Maintenant, la question qu’il faut se poser est : est-ce que cette tendance justifie une hausse si importante ?

Bien que cette tendance alimentaire soit très puissante, d’un point de vue fondamental, rien n’indique une hausse aussi fulgurante. En effet, jeudi dernier, l’entreprise déclarait ses résultats financiers. Principalement, ce qui en est ressorti est dans le spectre de l’absurde. Ainsi, l’entreprise se négocie à 43 fois ses ventes annualisées. Ce genre de multiple est absolument énorme, particulièrement dans une industrie aussi concurrentielle que celui de la viande. De plus, en regardant leurs résultats du premier trimestre, rien ne semble justifier une augmentation du prix de l’action de près de 40%, tel qu’il s’est produit à la suite de la sortie de ses résultats. Ainsi, ils ont battu de 1 sous les revenus par actions et les revenus de 1,2 million de dollars.

En somme, pour l’instant, bien que Beyond Meat vogue sur une vague qui pousse le prix de l’action de plus en plus haut, je ne pense pas que cela peut durer. En effet, je considère l’entreprise largement surévaluée, et, selon moi, les investisseurs n’auront d’autres choix que de bientôt revenir à la réalité.

 

3 Avantages de suivre un cours de trading pour débutant

Tout d’abord, lorsque l’on débute, on peut simplement ne pas savoir par où commencer. En effet, il existe tellement de façon de transiger, de produits financiers à transiger et de place boursière à transiger, que de prendre un cours de trading lors que l’on débute permet d’avoir une image globale de toutes nos possibilités. De ce fait, un cours permettra de bien nous aiguiller selon nos besoins. Par exemple, dans le milieu de la négociation active, il existe plusieurs façons de transiger. En ce qui concerne les « daytrader » ou négociants intraséances, il existe les « scalper » qui transigent dans un horizon temporel de quelques minutes, les « momentum scalper » qui transigent dans un horizon temporel de 5 à 30 minutes, les « momentum daytrader » qui transigent dans un horizon temporel de 30 à 180 minutes et finalement, les « positions daytrader » qui prennent une position pour la journée.

Dans un second temps, il existe les « swingtrader » ou négociants multiséances. Ces « trader » transigent dans un horizon temporel de quelques jours, cependant, ils entrent en position et sortent de position avec des notions de négociation intraséance. Ainsi, une bonne formation vous permettra de bien identifier quelle façon de transiger vous convient le mieux, et du même coup, augmenter votre taux de succès.

Ensuite, après avoir identifié le meilleur horizon de temps pour vous, suivre au cours de trading pour débutant vous permettra d’identifier le produit financier le plus d’adapté pour vous. En effet, lorsque l’on débute, il est important de cibler un produit financier que l’on désire transiger, que ce soient des actions, des options, des contrats à terme, etc., et ensuite, se pratiquer le plus possible à transiger sur ce produit. De cette façon, il sera plus facile de devenir un « as » à transiger votre produit.

Finalement, dans un contexte où les marchés boursiers sont de plus en plus volatils à la suite d’évènements tels que des « tweets » du président américain M. Trump, l’investisseur actif se doit d’avoir un minimum de connaissance. En effet, les trois plus importantes causes d’échec de l’investisseur autonome sont : les émotions, le manque de discipline et le choix de titre. Ces trois éléments peuvent être appris en formation.

 

Sources :

https://www.cnbc.com/2019/06/04/the-market-is-demanding-the-fed-cuts-interest-rates-soon.html

https://finance.yahoo.com/news/jobs-report-bls-may-2019-212001939.html

https://www.foxbusiness.com/politics/trump-china-tariffs-300-billion-goods

https://www.washingtonpost.com/politics/tariffs-are-the-answer-trump-appears-emboldened-after-economic-brinkmanship-with-mexico/2019/06/10/a701b63c-8b93-11e9-b08e-cfd89bd36d4e_story.html?noredirect=on&utm_term=.4e83dba750cb

https://www.usatoday.com/story/opinion/2019/06/11/donald-trump-mexico-deal-mixed-signals-migrants-trade-editorials-debates/1424350001/

https://twitter.com/realDonaldTrump/status/1137155056044826626

https://investors.beyondmeat.com/

https://business.financialpost.com/investing/beyond-meat-tilray

https://seekingalpha.com/article/4269954-beyond-meat-beyond-believable?page=3

https://seekingalpha.com/article/4269595-beyond-meat-like-beyond-overrated?page=2

https://seekingalpha.com/article/4269663-beyond-meat-lot-hype?page=2

 

Avis et déclaration:

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés et de ne pas avoir l’intention d’initier une position dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.

Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui de par cette nature peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.

DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services.

 

 

Add comment