Chat with us, powered by LiveChat

Billet Boursier

Dorian: l’impact d’un ouragan sur le commerce et la bourse

Dorian: l’impact d’un ouragan sur le commerce et la bourse

Dorian: l’impact d’un ouragan sur le commerce et la bourse

Dorian a provoqué de graves impacts sur son passage, causant d’immenses dégâts matériels, mais surtout enlevant des vies. Ces puissants ouragans causent aussi des perturbations économiques et influencent plusieurs titres à la bourse.

Selon planatics, les dépenses des consommateurs pourraient décliner de 1,5 milliards de dollars en cette période de retour à l’école et pour la semaine suivant la fête tu Travail qui est habituellement très achalandée dans les magasins. D’ailleurs, les clients des centres commerciaux extérieurs, les « outlet centers », déclineront de 32%, toujours selon les prévisions de planatics.

Certains commerces de détail de mode très présent au sud des États-Unis pourraient être particulièrement touchés de manière négative.  Notamment des compagnies comme Dillard’s (DSS) qui compte 42 magasins en Floride. Les consommateurs priorisant davantage les biens de première nécessité.

Le célèbre parc d’attractions Walt Disney World à Orlando est parfois contraint de fermer temporairement ses portes. Les pertes de revenus et l’incertitude que cela occasionne provoquent habituellement une pression sur le court terme à la baisse pour le titre de Disney (DIS).

Tandis que Dorian poursuit son chemin, certains tireront en revanche des bénéfices de son passage. C’est le cas normalement pour les grandes chaînes de quincailliers comme Lowe’s (LOW) et Home Depot (HD). Les résidents vont se précipiter pour acheter divers matériaux pour protéger leur maison ou commerce, comme du contre-plaqué, communément appelé du « plywood ». De plus, les dégâts causés par les ouragans nécessitent bien souvent des rénovations après coup.

Les grandes compagnies de carte de crédit comme MasterCard (MA) et Visa (V) peuvent aussi voir leur valeur montée en bourse, comme des dépenses imprévues nécessitent bien souvent l’utilisation du crédit.

Qui dit ouragan, dit aussi panne d’électricité. La compagnie Generac Holdings (GNRC), manufacturière de génératrice, connaît normalement une augmentation de ses revenus pendant la saison des ouragans. Depuis le début du mois de juin, le titre de GNRC s’est d’ailleurs apprécié d’environ 50% de rendement, passant de 55$ à 80$ en l’espace de 3 mois. Cette hausse importante coïncide justement avec le début de la saison des ouragans. Selon le National Hurricane Center, la saison des ouragans débute le premier juin et se poursuit jusqu’au 30 novembre sur la côte est de l’Atlantique.

 

Dow Jones + 372 points!

Nous avons connu une belle semaine haussière à la bourse alors que le S&P 500 s’approchait des 3000 points jeudi au moment d’écrire ces lignes suivant l’annonce d’une rencontre au mois d’octobre entre les États-Unis et la Chine faisant bondir l’indice du Dow Jones de 372 points! Ces pourparlers à venir pour tenter de régler la guerre commerciale entre les deux puissances ont été accueillis avec énormément d’optimistes sur les marchés.

Le communiqué sorti jeudi matin par le ministre du Commerce chinois stipulait que le négociateur Liu He s’était entretenu avec le représentant commercial américain Robert Lighthizer et le Secrétaire Trésorier Steven Mnuchin acceptant de tenir une autre ronde de négociation qui se tiendra à Washington.

L’annonce a eu l’effet d’un baume sur les marchés après que les deux plus gros joueurs économiques de la planète eurent annoncé tous deux l’imposition de nouveaux tarifs en début de mois.

Nous demeurons toutefois très prudents dans notre négociation boursière. Les marchés ont rarement été autant en dent de scie. Et n’oublions pas que nous ne sommes jamais à l’abri d’une nouvelle frasque de Trump sur Twitter pouvant tout chambarder et venir mettre un terme à ce rallye boursier!

 

La contre-attaque des métaux

Après avoir atteint des sommets remontant au printemps 2011, l’argent a amorcé une montée significative depuis le début de l’été. Le IShares Silver Trust (SLV) qui se situait dans les 13$ au mois de mai a franchi le cap du 18$ mercredi avant de retracer dans les 17$ jeudi au moment d’écrire ces lignes, ce qui représente une augmentation marquée de plus de 30%.

Le prix de l’or, quant à lui, se situe au-dessus de 1500$ l’once en ce moment, niveau qu’il n’avait pas atteint depuis 2013. Ce fort mouvement haussier entraîne évidemment des effets positifs sur les minières en bourse.  Vous pouvez suivre le prix de l’or et de plusieurs titres aurifères sur différents sites. Par exemple :  www.bnnbloomberg.ca/gold.

Est-ce que cela signifie un retour en force de la valeur des métaux précieux après cette longue période de léthargie qui perdure maintenant depuis 2013?

Plusieurs prédisent une augmentation soutenue du métal de l’amour dans les prochains mois. Les plus optimistes avancent même la possibilité que l’or atteigne la valeur symbolique de 10000$. Ils appuient leur prédiction sur la demande soutenue entre autres dans les pays d’Asie et par le fait que les provisions d’or n’augmentent pas.  Bien qu’une augmentation de cette ampleur semble exagérée dans un avenir rapproché, il n’en demeure pas moins que l’or pourrait effectivement bien tirer son épingle du jeu et continuer de prendre de la valeur dans les prochains mois.

Les préoccupations géopolitiques et les risques de ralentissement économiques font sentir de plus en plus leurs effets sur le marché. L’or a toujours été considéré à titre de valeur refuge par excellence. Les investisseurs se tournent vers cette valeur refuge pour diversifier leur portefeuille et surtout dans le but le prémunir contre une éventuelle correction des marchés et traverser une période de forte volatilité.

Assurément un secteur à suivre cet automne…

Par Richard Dussault, Gestionnaire principal et négociant actif chez DayTrader Canada

 

Source:

http://www.planalytics.com/hurricane-dorian-to-cost-retailers-1-5-billion-and-threaten-back-to-school-sales/

https://www.cnbc.com/2019/09/04/hurricane-dorian-to-cost-retailers-1point5-billion-threaten-back-to-school-sales.html

https://www.nhc.noaa.gov/climo/

https://www.cnbc.com/2019/09/05/dow-futures-jump-as-china-and-us-agree-to-meet-for-trade-talks.html

https://www.bnnbloomberg.ca/gold

 

Avis et déclaration:

L’auteur de ce billet déclare détenir une position long sur Disney (DIS) au moment d’écrire ce billet. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.

Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui de par cette nature peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.

DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services.

Add comment