Chat with us, powered by LiveChat

Billet Boursier

Une loi pour garder les grandes technos en dehors des finances

Une loi pour garder les grandes technos en dehors des finances

Une loi pour garder les grandes technos en dehors des finances

Le Comité Sénatorial des Banques souhaite éloigner les grandes compagnies technologiques du secteur financier. Une ébauche de loi baptisée “Keep Big Tech Out Of Finance Act” propose que les compagnies technologiques ciblées offrant principalement des services de plateforme en ligne avec des revenus supérieurs à 25 milliards de dollars ne  puissent établir, maintenir et opérer de monnaies digitales servant comme unité d’échange, de réserve de valeur ou toute fonction similaire.

Cette loi survient suite à l’annonce de Facebook (FB) de posséder sa propre cryptomonnaie et suggère une amende de 1 million de $ par jour pour ceux qui ne la respecteraient pas. En effet, Facebook s’est associé avec 28 partenaires pour lancer Libra en 2020. Parmi ses partenaires, il y a notamment MasterCard (MA), Visa (V), PayPal (PYPL) et Uber (UBER).

D’ailleurs, le Président Donald Trump a fait couler beaucoup d’encre la semaine dernière en critiquant vertement Libra et les autres cryptomonnaies, suggérant aux compagnies technos de se soumettre aux lois si elles souhaitent devenir des banques!

Le Comité Sénatorial des Banques a tenu une rencontre mardi sur les préoccupations anti-monopole des géants technologiques. Pendant cette audience, un sénateur a qualifié Facebook de “delusional” (délirant) de croire que les gens vont faire suffisamment confiance à un réseau social pour lui confier leur argent. Lors de cette rencontre, David Marcus, Vice-président des produits messagers de Facebook et Chef de la nouvelle division Calibra de Facebook, a indiqué au comité que le portefeuille de monnaie digitale sera imbriqué dans les applications Messenger et WhatsApp. Les commentaires de David Marcus ont suscité plusieurs questions et vives réactions, dont celle du Sénateur Brown qualifiant Facebook de dangereux!

Une saga palpitante à suivre…

 

Un hamburger végé fait bondir le titre de 75%

Je vous disais bien la semaine dernière que Wall Street est devenue végane! Voici un autre bel exemple qui a capté mon attention mardi. La simple annonce de l’ajout d’un “burger” végé dans l’ensemble de recettes de la compagnie américaine des boîtes prêtes à cuisiner Blue Apron (APRN) a fait bondir le titre de plus de 75% la journée de l’annonce! Le titre a toutefois effacé la quasi-totalité de ses gains dans les jours qui ont suivi.

Cette nouvelle d’une entente avec Beyond Meat (BYND), le producteur de substituts de viande à base de plante, permettra d’inclure en août une recette de burger exclusivement préparée pour les clients de Blue Apron.

Définitivement, toutes nouvelles relatives au végétarisme occasionnent de bons mouvements sur la bourse. Toutes nouvelles ou rumeurs à ce sujet et concernant les prochains partenariats avec Beyond Meat sont à surveiller pour ceux qui transige l’événementiel.

 

Pinterest: un titre à épingler sur votre liste

Pinterest (PINS), comptant moins d’utilisateurs et évoluant dans l’ombre d’Instagram, connaît toutefois une croissance rapide.  Avec une augmentation de 22% de son nombre d’utilisateurs au cours du dernier trimestre, portant celui-ci à 291 millions, elle mérite d’être sur notre radar. De nouvelles caractéristiques ont par ailleurs fait leurs apparitions suivant sa récente entrée en bourse le 18 avril dernier.

Un fait intéressant lui procurant un avantage sur sa rivale Instagram est son plus haut taux d’utilisateurs qui se servent de l’application pour magasiner.  Un impressionnant 48% par rapport à seulement 10% des abonnés de Instagram.

L’objectif de ce réseau social basé sur les images accrochées sur un tableau est bien entendu de générer des revenus publicitaires. Pinterest vise une solide augmentation de ses revenus de plus de 40% pour dépasser le milliard de dollars cette année.

Le prix cible moyen de l’action est actuellement de 28.25$ selon les 15 analystes qui suivent PINS.

 

Par Richard Dussault, Gestionnaire principal et négociant actif chez DayTrader Canada

 

Source:

https://www.reuters.com/article/us-usa-cryptocurrency-bill/us-proposes-barring-big-tech-companies-from-offering-financial-services-digital-currencies-idUSKCN1U90NL

https://www.reuters.com/article/us-crypto-currencies/bitcoin-falls-below-10000-after-facebook-grilled-on-crypto-plans-idUSKCN1UB24T

https://www.marketwatch.com/story/facebooks-libra-cryptocurrency-project-gets-blistering-reception-from-senate-2019-07-16

https://www.bbc.com/news/business-49008298

https://www.cnn.com/2019/07/16/tech/facebook-libra-crypto/index.html

https://www.benzinga.com/pressreleases/19/07/b14079822/blue-apron-introduces-beyond-meat-on-menus-beginning-in-august

https://www.fool.com/investing/2019/07/12/is-pinterest-becoming-threat-to-instagram.aspx

 

 

Avis et déclaration:

L’auteur de ce billet déclare ne détenir aucune position dans les titres mentionnés et de ne pas avoir l’intention d’initier une position dans les 72 prochaines heures. Cet article est une opinion et ne doit en aucun temps être considéré comme un conseil en investissement.

Le contenu de ce billet, les données financières et économiques incluant les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci sont fournies à titre d’information seulement et en aucun cas ne doivent être considérées comme étant une recommandation ou un conseil d’acheter, de vendre, de vendre à découvert ou poser tout autre acte envers toute valeur mobilière, tout instrument dérivé ou tout actif ou classe d’actif quelconque.

L’investissement autonome actif devrait être considéré comme une activité de nature spéculative qui de par cette nature peut comporter des risques importants pouvant entraîner des pertes significatives en capital. Un investisseur autonome actif se doit d’avoir une compréhension de sa tolérance au risque et de ses objectifs d’investissement avant de considérer l’investissement autonome actif comme activité.

DayTrader Canada et les membres de son équipe ainsi que les collaborateurs externes ne peuvent donner aucune garantie ni assurance que les transactions boursières effectuées par ses lecteurs ou clients seront profitables. De plus, les membres de l’équipe de DayTrader Canada, ses formateurs et les collaborateurs externes, ne donneront, en aucun cas durant des formations ou toutes autres activités, des recommandations d’achat ou de vente sur des instruments financiers en particulier.

DayTrader Canada, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de la mise en application des notions apprises dans ses formations et/ou de l’utilisation de ses services.

Add comment